logo

HISTORIQUE


image

HISTOIRE DE LA COOPERATION AGRICOLE RÉUNIONNAISE

Le mouvement coopératif à la Réunion : quasi contemporaine du mouvement coopératif métropolitain, la coopération agricole à La Réunion franchit une première étape au lendemain de la seconde guerre mondiale.

4 grandes périodes marquent ainsi l’histoire du monde coopératif réunionnais :


- 1950-1960 : l’union fait la force.

- 1960-1970 : la coopération créée le développement agricole.

- 1970-1980 : naissance des projets par produit

- 1980 : création des Unions de Coopératives

- 1950-1960 : L’union fait la force. Un pénible lendemain de guerre : pour survivre, il faut s’unir. C’est en partant de ce principe que les éleveurs et agriculteurs de l’époque font naître le mouvement coopératif à La Réunion, dans le but de se protéger des intermédiaires. On se lance également dans la diversification : la coopération agricole est en plein essor. C’est la naissance de la coopérative de vanille de Bras Panon en 1950, suivie par la création de la SICA LAIT en 1962 et de la CAHEB (Coopérative Agricole des Huiles Essentielles de Bourbon), en 1963.

- 1960- 1970 : La coopération créée le développement agricole. Le développement agricole par la création de SICA : le développement agricole est en plein essor grâce à la création de Société d’Intérêt Collectif Agricole, (SICA), qui aide l’organisation et la structuration du mouvement coopératif. À cette époque, l’Etat intervient fortement dans les structures agricoles pour pallier le manque d’organisation des filières. Ainsi, l’Etat contribuera à la structuration des productions et à leur mise sur le marché. La SATEC, Société d’Aménagement semi-publique est chargée à ce moment là de mettre en place et de gérer les SICA. C’est dans ce contexte que sont créées la SICA Porcs, la SICAMa, la SICA Fleurs et la SICA Patate. En parallèle naissent grâce au courage et à la détermination de quelques agriculteurs aidés par la DSA (Direction des Services Agricoles, actuelle DAF), les premières coopératives d’approvisionnement. Quoique isolées, ces initiatives aboutissent à la création de : La CANE, Coopérative Agricole du Nord-Est, en 1963 La Coop.Avirons, rebaptisée Coopérative des Avirons à l’occasion de ses 35 ans, La COOPA-OUEST, qui n’existe plus aujourd’hui.

- 1970-1980 : naissance de projets par produits. Plan de relance : les agriculteurs se regroupent autour de projets par produit : Le FORMA (Fonds d’Orientation des Marchés Agricoles) puis l’ODEADOM (Office de Développement de l’Economie Agricole des Départements d’Outre-Mer, www.odeadom.fr) conditionnent fortement les orientations souhaitées sur le plan local concernant l’agriculture. La Réunion doit effectivement s’adapter aux mesures nationales et européennes. La profession locale se structure ainsi, grâce à la spécialisation par produit des coopératives. On assiste à une vague de création de coopérative par produit : La CPPR, Coopérative des Producteurs de Porcs de la RéunionLa COOPEMIEL, coopérative de miel La CPLR, coopérative de lapins La SICAREVIA, viande bovine La SCAAR, volailles TROPICOOP, fruits et légumes Le Chai de Cilaos (vin)

- 1980 : Création des Unions de Coopératives. Les coopératives structurent leurs filières. En 1979, les filières de productions structurées, les coopérateurs innovent en se tournant vers de nouveaux services et structurent les premières unions de coopératives : l’Union Réunionnaise des Coopératives Agricoles, URCOOPA, pour la Nutrition Animale créée en 1982 et dont les activités deviennent effectives en 1984. La SICABAT, (abattoir porcin) La SICA BOVIN (abattoir bovin), La SICA VIANDES PAYS ou SVP, découpe de viande, Le CRIAP (centre d’insémination artificielle porcine) La SICA AUCRE (traitement des sous produits d’abattage). Et plus récemment : AVICOM, anciennement Crête d’Or (abattage et commercialisation de viande de volailles et de lapins), Couvée d’or (production de poussins), Ovocoop, transformation d’œufs, SARL Centrale Frais (transport du frais), UR 2 (transformation de la vanille), CPCR, Coopérative des Producteurs de Caprins de La Réunion, Coop VIVEA (légumes), SICA Centrale Frais (plate-forme)