logo
RITA

RITA


LES RESEAUX D'INNOVATION ET DE TRANSFERT AGRICOLE

Ils ont été mis en place fin 2011, suite au Conseil Interministériel de l'Outre-mer (CIOM) de 2009. Ils visent à accompagner le développement local des productions de diversification animale et végétale dans les départements d'Outre-mer. Ils regroupent l'ensemble des acteurs du dispositif Recherche-Formation-Développement des DOM et ont pour objet de co-construire et de réaliser des actions de recherche et développement, d'expérimentation, de démonstration et de transfert en réponse aux besoins exprimés localement par les professionnels de l'agriculture.

Les objectifs principaux des RITA:

  • Répondre aux besoins des professionnels, en lien avec les besoins de développement économique des DOM, et en cohérence avec les politiques nationales et locales.
  • Mobiliser l’ensemble des acteurs de la R&D et de la formation, chacun dans leur cœur de métier et de façon complémentaire.
  • Organiser et réussir le transfert des résultats des actions menées pour qu’ils soient « utiles, utilisables et utilisés » en développant des méthodes de transfert adaptées

 

A la Réunion, il existe 3 RITA :

  • Le RITA Horticole, en place depuis 2012 et animé par l’ARMEFHLOR
  • Le RITA Animal, lancé en 2015 et animé par la FRCA
  • Le RITA Canne, lancé en 2015 et animé par eRcane

Au niveau national, les RITA sont pilotés par un COPIL-RITA, présidé par le Ministère de l'Agriculture de l'Alimentation et de la Forêt (MAAF) et dont les membres sont le Ministère de l'Outre-Mer (MOM), l’Office de Développement de l’Economie Agricole des Départements d’Outre-Mer (ODEADOM), les autorités de gestion, l’APCA, l’INRA, l’ACTA et la CIRAD. Son rôle est de veiller au bon fonctionnement de l’ensemble du réseau et de veiller au respect des orientations fixées. Il se réunit 2 fois / an.

Le lien entre le national et le régional se fait via les animateurs nationaux qui participent aux COPIL-RITA et aux CPR. Cette animation est assurée par un binôme ACTA-CIRAD.

Au niveau régional, c’est le CPR (Comité de Pilotage Régional) qui est l’instance de pilotage du réseau. Il est co-présidé par l’état et l’autorité de gestion. A la réunion les membres de droit sont la DAAF, le Conseil Départemental (autorité de gestion), le Conseil Régional, la Chambre d’agriculture et la FRCA (pour l’animal), l’AROP-FL (pour l’horticole), le CPCS (pour la canne). Ces CPR se réunissent 2 fois / an pour valider les projets retenus, s’assurer de leur cohérence technique, financière et avec les politiques locales et nationales, ainsi que de la bonne mise en œuvre et de l’avancement des actions.

Les animateurs viennent en appui au CPR et coordonnent les actions en lien avec les porteurs d’actions.

CONTACTS :

Animatrice du RITA Animal Réunion : Pascale ACHARD
p.achard.frca@orange.fr
06 92 62 41 31

Animateur du RITA Horticole Réunion : Guillaume INSA
insaguillaume@armeflhor.fr
06 92 87 63 08

Animateur du RITA Canne Réunion : Daniel MARION
marion@ercane.re
06 92 68 33 35

LES THEMATIQUES RITA Réunion :

Pour son secteur animal, le RITA a retenu deux axes prioritaires : le sanitaire et les fourrages.

Le volet sanitaire comporte cinq actions :

  • limiter les risques de contamination en salmonelles au sein de la filière volaille ;
  • améliorer la qualité de l’eau dans les élevages ;
  • mettre en place un réseau d’épidémiosurveillance ;
  • améliorer la qualité sanitaire des cheptels en limitant les risques Bavites et Hémoparasitoses ;
  • réduire la mortalité des veaux et améliorer la fertilité des vaches.

L’objectif du volet fourrages est d’améliorer la qualité des fourrages et la gestion des systèmes pour optimiser la ration alimentaire.

Pour son secteur horticole, le RITA couvre l’ensemble des productions végétales, excepté la canne à sucre.
Il comprend huit groupes opérationnels sur les thèmes suivants :

  • Surveillance et diagnostic des bioagresseurs et des auxiliaires ;
  • Mise au point de variétés et de techniques de gestion des cultures ;
  • Conception de systèmes de culture innovants

Ces trois premiers groupes sont coordonnés dans le cadre de l’Unité Mixte Technologique Santé végétale et production agroécologique en milieu tropical (Cirad, Armelfhor, Fdgdon et Anses).

  • Pollinisation ;
  • Endémiques à usages agricoles ;
  • Réseaux de références en productions de diversification végétale ;
  • Homologation usages mineurs ;
  • Transfert et formation (piloté par la Chambre d’agriculture et le service formation de la DAAF).
  •  

Pour son secteur canne à sucre, le RITA organise ses actions autour de quatre groupes de travail :

  • la fertilisation organique dont la valorisation des matières fertilisantes d’origine résiduaire et le fractionnement de la fertilisation ;
  • la maîtrise des mauvaises herbes en favorisant les traitements de prélevée ;
  • l’irrigation de la canne à sucre ;
  • la plantation et la mécanisation.

PARTENARIATS

Le Cirad Réunion-Mayotte, implanté à la Réunion, est basé principalement sur deux sites. Il dispose de plusieurs laboratoires et centres d’expérimentations répartis sur l’île. Avec un rayonnement dans tout l’Océan Indien, le Cirad Réunion-Mayotte compte 180 chercheurs et techniciens.
La Réunion bénéficie également de la présence de l’ARMEFLHOR (Association Réunionnaise pour la Modernisation de l’Economie Fruitière, Légumière et HORticole) et d’eRcane (Centre de recherche et développement de la filière canne à sucre).
Elle dispose aussi des centres d’expérimentations que sont les exploitations agricoles des établissements d’enseignement agricole.
Enfin, le partenariat regroupe également le FDGDON et le GDS sur des expérimentations et expertises dans les domaines du végétal et de l’animal, ainsi que tous les acteurs locaux du développement agricole (DAAF, Chambre d’agriculture, coopératives, ARP, SAFER, CTICS, Interprofessions, Organisations de Producteurs...).

TERRES D'ICI - RITA ANIMAL

Les émissions "Terres d'Ici-RITA Animal " sont co-financées par l'Union Européenne : ""Mise au point de nouveaux produits, pratiques, procédé dans le secteur de l'agriculture et expérimentation agronomique", est co-financée par l'Union Européenne dans le cadre du Programme de Développement Rural de la Réunion / FEADER 2014-2020."

EuropeHD 164015odeadom.png

 

 

 

 


Emissions 2016

 

 

 

 

 

 

Emissions 2017